Jean-Pierre Rick est né en 1989 à Genève. Il commence très tôt à pratiquer le graffiti tout en développant une peinture autodidacte depuis son enfance et se nourrissant de techniques variées. Rick travaille avec des textures multiples oscillant entre le figuratif et l’abstrait. Le hasard occupe une place importance dans la création de ses œuvres.  
“J’assemble des techniques pour rendre l’idée initiale, et l’accident ou le hasard déforment peu à peu mon idée pour la nourrir d’une expression supplémentaire. Le hasard complète le prévisible, la géométrie d’un geste rationnel rencontre les giclures d’un mouvement instinctif. 
Je travaille actuellement sur la figure de la femme ronde avec une réflexion portée sur la notion de canon esthétique et de relativisme culturelle. J’ai récemment pris une toute nouvelle direction dans mon travail pour me consacrer pleinement à des sujets concernant la perception du monde. Dans notre société en surpopulation, comment chaque individu cohabite et se retrouve forcé d’évoluer avec réalité sociale et culturelle différente en fonction de son bagage personnel ? 
Cette question de la perception des individus vivant une réalité commune est à la base de ma création. En fait, je m’aperçois que depuis toujours, mon travail s’articule autour de cette notion. Elle est selon moi plus essentielle que jamais dans une période où nous vivons une mondialisation des cultures, comme l’être humain ne l’a jamais connue auparavant.” ​​​​​​​
Back to Top